Image :SMER TéGéVal

TéGéVal

Aurélien Huguet pour Biodiversita

Mise en valeur écologique de la Coulée Verte
de l’interconnexion des TGV - Promenade verte de
17 km en milieu urbain, de Créteil à Santeny.

 

Mission 1 : Diagnostic écologique

Mission 2 : AMO Programme

Mission 3 : AMO Phase AVP

Client

SMER TéGéVal

(AEV IdF - CG94)

Années

2008 à 2013

Une des spécificités de ce projet réside dans le fait que les milieux et structures paysagères sont atteints par des mesures de gestion de l'existant. L'approche repose sur la compréhension des dynamiques d’habitat en place, l’évaluation de leur devenir possible, et la mise en place de mesures de gestion pour atteindre l’état souhaité.

Un parcours hétérogène

Le projet de la coulée verte s’étend de la plaine urbanisée de Créteil jusqu’aux paysages ruraux de la Brie boisée.

Les milieux rencontrés sont variés et leur intérêt biologique est très inégal.

À cette multiplicité de situations, l’étude apporte une gamme de prescriptions spécifiques orientées vers la mise en valeur du potentiel écologique des sites.

Image :SMER TéGéVal

Itinéraire de la plaine centrale

Autour de Créteil et Valenton, la première séquence se caractérise par un degré d’artificialisation extrême. Sur ces terrains remaniés, remblais aux sols perturbés, témoins de la mobilité de ce territoire urbanisé, fragmenté par les réseaux ferrés et routiers, les friches se mêlent aux délaissées et aux espaces verts plantés d’espèces horticoles pour former un entrelacs mouvant de « nature en devenir ». Si le patrimoine biologique de ces espaces n’offre à l’heure actuelle, en dehors des milieux jouxtant la base de loisirs, qu’un intérêt limité, les potentialités d’amélioration sont réelles. Le projet doit ici être considéré comme une opportunité de création d’une « infrastructure verte », trame de nature pénétrant la ville.

Image :SMER TéGéVal

Itinéraire de l'espace boisé

La partie ouest de la deuxième séquence révèle les reliquats de nature jardinée : friches herbacées, jardins potagers et anciens vergers qui couvraient jadis les coteaux de Limeil-Brévannes. L’étude de programmation affiche l’objectif de donner plus de place à cette nature ordinaire ainsi qu’au cortège d’espèces anthropophiles (liées à l’homme) que l’on y rencontre encore : écureuils, hérissons, orvets, rouge-queue se développeront dans les bosquets, vergers et jardins partagés.

 

A l’est, la coulée verte offre un tout autre visage en rencontrant le massif forestier de l’arc boisé. Cette Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) comprend des chênaies singulières qui abritent des espèces végétales rares telle que la Gentiane pneumonanthe ainsi que des oiseaux protégés au niveau européen (Pic noir et Engoulevent d’Europe). Le propos sera d’amener le visiteur à découvrir ce site remarquable tout en limitant l’impact des aménagements sur ces espaces fragiles.

Image :SMER TéGéVal

Itinéraire de la voie verte

C’est principalement la tranchée couverte qui occupe la coulée verte de Villecresnes à Marolles-en-Brie.

Cet espace vert linéaire, engazonné et peu planté, n’offre actuellement que peu d’intérêt biologique.

Le projet visera à « renaturer » ces espaces artificiels.

Les palettes végétales et les modalités de gestion seront choisies pour développer des formations plus proches des milieux originaux, spontanément colonisables par la flore et la faune sauvages environnantes.

Image :SMER TéGéVal

Itinéraire de la promenade rurale

La dernière séquence traverse les plaines agricoles depuis le mont Ezard jusqu’à Santeny pour suivre le cours du Réveillon avant de sinuer au nord à travers les pâtures qui mènent à la Forêt domaniale de Notre-Dame.

 

Le projet consiste à accompagner le développement des milieux de ce territoire, auxquels cours d’eau, boisements, prairies et vergers confèrent une valeur écologique assez forte.

Image :SMER TéGéVal

Construire avec le vivant

L’approche vise à limiter au maximum les plantations horticoles. Pour ce faire, nous cherchons à utiliser les potentialités de la végétation existante pour élaborer le paysage de la promenade.

 

Sur l’ensemble des emprises, un accompagnement des dynamiques naturelles en place est établi grâce à des interventions simples mais toujours stratégiques (enrichissement ou appauvrissement des sols, contrôle des invasives, sélection, réouverture etc.) pour accompagner le développement de milieux riches en terme d’ambiances et de biodiversité tout en réduisant les coûts (investissement et gestion).

 

Pendant longtemps, les parcs urbains ont été aménagés et gérés avec une volonté de mettre en valeur un savoir-faire horticole et d'offrir des espaces soignés aux usagers. Ils étaient entretenus de manière homogène. Ces pratiques ne sont plus adaptées à la diversité des paysages et des usages actuels, ni à la prise en compte de l’impact de nos activités sur l’environnement. Certaines collectivités, désireuses de trouver un équilibre entre les exigences et l'utilisation du public mais aussi entre le respect et la protection de la nature, tendent vers une alternative qu'est la gestion différenciée. La gestion différenciée consiste à adapter l'entretien des espaces verts en fonction de leur nature, de leur situation et de leur usage. Sans pour autant viser au tout écologique; il faut intégrer les préoccupations environnementales tout en s’adaptant à une utilisation plus contemporaine.

En savoir plus...

Lien vers le site de la TéGéVal :        https://www.lategeval.fr                              lien :

logo-la-tegeval.png
CONTACT :

SIRET : 534 669 874 00024

mail : contact@ahecologie.fr

Tel : 06 20 68 04 24

27 rue Paul Doumer - 94520 Périgny 

5 rue JM Barré - 56400 Auray

© 2018 AHEcologie

TGVAL Phase AVP

La TéGéVal Phase AVP, Auteur SMER de la TéGéVal.